Ma première grande question.

Je me réfère à une poésie que j’ai écrite un jour.

« Et si ma vie était une parfaite illusion ? »

Ce n’est pas trop étonnant que, tout petit on commence par se poser des questions qui embêtent très souvent les grands.

C’est un fait !

  • Parce que notre esprit d’enfant ne pouvait pas comprendre le comportement des grandes personnes.
  • Soit que les grandes personnes manquaient de sagesse pour se fier à notre intelligence d’enfant.

De toutes les façons, nous avons tous été marqués un jour par la surprise d’un de nos parents quand, pour la premiere fois, lui avons posé une question qui n’était pas de notre âge.

  • Comment sommes-nous venus au monde ?
  • Pourquoi le ciel est bleu ?
  • Qui a créé Dieu ?

Ben, ce sont des questions stupides à leur avis. Stupides du fait qu’ils ne se donnaient pas la peine de jeter un oeil dans leur enfance pour remarquer qu’eux aussi avaient l’habitude de questionner des choses pour lesquelles jusqu’à présent ils n’ont aucune réponse. Et peut-être n’en auront pas jusqu’à la fin de leur vie.

Personne ne peut defier l’ordre des choses établies, c’est un fait. Cependant, chercher à saisir leur sens, leur vrai sens, s’il en existe, ne serait fait que pour ceux qui comme les enfants partent de leur innocence pour trouver la mesure de leur ignorance.

Je me demande toujours pourquoi nos parents, dans le passé, se riaient toujours de nos questions soi-disant bêtes tandis que jusqu’à présent, eux aussi n’en ont jamais trouvé de réponse ?

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer