Où est passé Jean Bernard Thomas ?

La génération 2008 se rappelle sans doute de cette musique « Pour le drapeau, po pour la patrie… Pour le drapeau po le pays »... parole d’un titre tiré de l’album « Ayiti Thomas« , de Jean Bernard Thomas. Je me souviens comme aujourd’hui quand, mon ami Vincent Maille, de la France, m’offrait ce disque de 12 morceaux. – Deyè mòn – Pour le pays – Ti machann – Ayiti – Lalo etc… Ce sont autant de morceaux qui jalonnaient cet album. Je savourais chaque chanson, chaque mot, chaque expression. Les paroles de ces chansons étaient tellement profondes, j’avais l’impression qu’elles me parlaient directement.

Jean Bernard Thomas est originaire de Jacmel né en 1982. Son apparition dans l’industrie musicale haïtienne était plutôt prometteuse. Mais plus de 10 ans après la publication de cet album, ma foi, je cherche fièrement cet artiste qui m’hypnotisait par ses textes, qui me gardait concentrer pendant plus d’un mois à écouter seulement son album « Ayiti Thomas ».

Ces recherches me poussent à me poser des questions :

Vivons-nous toujours dans un pays qui n’offre pas la chance à ses filles et fils ? Ne pouvons-nous pas profiter de nos talents pour préparer notre avenir ? Pourquoi l’intelligence artistique n’ouvre pas la voie à nos artistes afin de construire des richesses pour assoir leur lendemain ? Pourquoi autant d’artistes tombent-ils dans l’oubliette du temps ? Combien devrions-nous ensevelir de talents avant de comprendre que le développement d’un pays passe obligatoirement par la mise en commun de toutes ses ressources matérielles et immatérielles ?…

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez un site Web gratuitement avec WordPress.com.
Commencer